Pour Noël, Julia est venue avec Charles, un black. Mère est furieuse, elle n’aime pas les noirs, c’est peu dire. Léo est l’homme fort de cette réunion de famille, c’est une pointure financière qui nage comme un poisson dans les eaux troubles de la politique. Il domine, il écrase, il aime, il aide, il fascine, il prend, il attaque, il avale. Son énergie vitale n’a d’égale que sa capacité de nuisance. Max écrit la biographie du grand fauve. Pauline qui n’a pas sa langue en poche accompagne Max. Charles est africain. Il se bat pour un changement politique dans son pays. Son combat a besoin de Léo. Julia et Léo sont frère et sœur, peut-être plus que ça. Ils s’aiment, ils se combattent. S’il y a quelqu’un que Mère déteste, c’est sa fille Julia.  Merleau est son fils préféré. Malheureusement, il a un grain. On devine que la fête de Noël ne sera pas paisible. D’autant moins qu’on vient d’assassiner un important ministre du gouvernement.  Confronté au cadavre gouvernemental, Léo lance un pavé dans la marre. Ses amis politiques s’inquiètent. Marécages.be, c’est le portait contrasté d’un homme vorace et d’un temps qui doute de la politique.

MARÉCAGES.BE

site by tchiktchak