Olivia est cadre supérieur dans une grosse boite d’assurance. De quoi a-t-elle peur ? Et qui est cet enfant qui apparaît et disparaît pour elle seule ? Lewis pèse cent kilos au moins, et Joan est lingère au Royal Hôtel. Ce sont ses amis, ils veillent sur elle. Il y a aussi cette femme en rouge que Olivia voudrait être. Sur un mode ludique, la pièce met en jeu la passion d’être un autre, l’incomplétude où nous sommes (et de l’époque où nous sommes) qui alimente le désir de métamorphose. Mais elle parle aussi des spectres qui s’annoncent. Qui est la femme en rouge que Olivia veut être, si ce n’est la partie d’elle-même qui lui manque pour se sentir enfin complète dans un monde insatisfaisant ? 

J’aime le rouge

site by tchiktchak