Léa est une romancière d’une trentaine d’années, ayant déjà de beaux succès d’édition derrière elle. Elle entreprend d’écrire une nouvelle oeuvre intitulée Gare du Nord. La romancière épingle quelques exemplaires humains qui vont et viennent dans la gare. Comme moi, elle s’intéresse moins aux trains qu’aux gens qui les prennent, à leurs contradictions, à leurs fragilités, aux bouffées d’imaginaire qui les traversent. Il y a une gare du Nord dans chaque grande ville, même si elle ne s’appelle pas ainsi. Gare du Nord, ce sont toutes le gares internationales qu’on voudra. Une société en réduction se loge dans ces nouveaux lieux tentaculaires. C’est le bruit du monde qu’on y entend.

Gare du Nord

site by tchiktchak