Laura Wilson vient de perdre son travail, elle invente toutes les façons possibles d’assassiner le directeur qui l’a licenciée. Fantasme, bien sûr. Laura Wilson ne se laisse pourtant pas abattre, elle est combative, le chômage ne conduit pas forcément à la déprime.

La vie trépidante de Laura Wilson

2011, au "Crashtexte" de la maison du théâtre d'Amiens

  • par le Collectif Singulier

2015  Scène nationale de Narbonne

  • Msc Bernard Laborde, avec Mireille Huchon, Pierre Laxague, Sylvie Guichenuy, Mirio Tozzini
  • Publication chez Camus et compagnie à Narbonne
site by tchiktchak