Trois lignes narratives se croisent dans la pièce : La mort de Staline, la mort de Henri De Man, dirigeant socialiste belge de renommée internationale et une famille ouvrière dont le père vient d’être nommé contremaître.

extrait de 1953 (Fiction)
© Alice Piemme

Extrait de « Voyages dans ma cuisine », conversations avec Antoine Laubin, Alternatives théâtrales, numéro hors série, 2008. A. L. : Tu viens de citer une série d’auteurs d’aujourd’hui. Lorsque tu le deviens toi-même en 1986, qui sont les auteurs qui impriment en toi la marque de leur écriture ? J.-M. P. : Certainement Heiner Müller. Quelques [...]

extrait de Voyages dans ma cuis... (Non-fiction)
Le tueur souriant
J’ai toujours été deux (au moins !)

Jean-Marie Piemme

J’espère qu’on se souviendra de moi, à Toulouse au théâtre Sorano
site by tchiktchak