Donc l’homme mort marche dans le noir avec le solo de trompette qui frappe les parois de son crâne, et dans le fond de l’oeil, il y a encore le sexe de la dernière femme qu’il a prise. On dirait qu’il cherche à dire quelque chose, le mort.

extrait de Ventriloque (Fiction)

Extrait de « Un théâtre de la disparition », conférence donnée en juillet 2010 à l’université d’Avignon et publié aux Editions universitaires d’Avignon en 2011. Disparition pourquoi ? Je dois ici nouer des fils de nature très différentes, faire une seule tresse de l’individuel et du collectif. Pour l’individuel, je note d’abord le plus évident : j’ai commencé à […]

extrait de Un théâtre de la dis... (Non-fiction)
Toreadors
extrait de Toreadors
Büchner est un jeune mort incroyablement vivant.

Jean-Marie Piemme

Site 1000repliques.net
site by tchiktchak