Léa se souvient. Elle était là lors du braquage de la banque. Otage. Quatre morts, pour pas grand chose, dit un témoin. Le braqueur a tué comme ça, pour quasi rien. Acte de violence sans cause.

extrait de Le tueur souriant (Fiction)

Je voudrais remercier les membres du jury qui m’ont accordé le prix Abrate. Remercier ma famille, Virginie et Alice, remercier mes amis proches et tout particulièrement Philippe Sireuil qui a beaucoup oeuvré pour que je sois devant vous ce soir, remercier les équipes techniques et administratives, Sylvie Somen entre autres, et aussi bien sûr les […]

extrait de A l'occasion de la r... (Non-fiction)
Emballez, c’est pesé
J’ai banni le stylo avec délice

Jean-Marie Piemme

LES PÂTISSIÈRES à PARIS
site by tchiktchak